transeuropalauf.de

deutsch | Druckversion | | Impressum | spreelauf.com | sebastianbentele.de

Einige Zahlen

5698. Tag danach
Gemeldet: 44
aus 12 Nationen
Männer: 37
Frauen: 7
Jüngster Mann 1969
Ältester Mann 1937
Jüngste Frau 1962
Älteste Frau 1940
Kürz. Etappe 9.6km
Längste Etappe 99.6km
Ø Etappe 78.7km

Transeurope-Footrace 09

Spreelauf-Archiv

VirtuTel

Auf dem Steppenhahn kann sich jeder anmelden und seine gelaufenen Kilometer eintragen. Die Kilometer werden dann auf der Strecke vom Europalauf angezeigt und schon ist man Teil des virtuellen Transeuropalaufs

Neue Seite

Seit dem 7.12. 2005 sind die neuen Seiten online. Für Anregungen, Kritik und Fehlerberichte (insbesondere bei Nutzung eines "exotischen" Browsers) bitte eine Email an Sebastian senden."
[mailto].

Haftungshinweis

Trotz sorgfältiger inhaltlicher Kontrolle der externen Links kann keine Haftung für die Inhalte dieser externen Links übernommen werden. Für den Inhalt der verlinkten Seiten sind ausschließlich deren Betreiber verantwortlich. Es wird ausdrücklich darauf hingewiesen, dass keinerlei Einfluß auf die Gestaltung und die Inhalte der gelinkten Seiten besteht.

Besucher

Seit dem 1. Juli 2006:

Seit bestehen der Präsenz:

Counter

Berichte & Bücher

Die Berichte können nach Etappen oder Autor sortiert angezeigt werden. Zu jedem Autor beziehungsweise Bericht ist die Anzahl und die Sprache angegeben.
Die Bücher und Rezensionen sind unten auf dieser Seite aufgeführt. [weiter]

 Übersicht

 Vorberichte
  01 |  02 |  03 |  04 |  05 |  06 |  07 |  08 |  09 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |  16
  17 |  18 |  19 |  20 |  21 |  22 |  23 |  24 |  25 |  26 |  27 |  28 |  29 |  30 |  31 |  32
  33 |  34 |  35 |  36 |  37 |  38 |  39 |  40 |  41 |  42 |  43 |  44 |  45 |  46 |  47 |  48
  49 |  50 |  51 |  52 |  53 |  54 |  55 |  56 |  57 |  58 |  59 |  60 |  61 |  62 |  63 |  64
 
 Nachberichte

Soissons nach Montcornet / 14.05.2003
75.5 km / 2163.7 km gesamt
46.9 mi / 1344.5 mi gesamt
24 Teilnehmer am Start / 24 Teilnehmer gewertet

Berichte zur 26. Etappe

Tageswertung

1. 44 Martin Wagen Schweiz 6:39:18
2. 17 Robert Wimmer Deutschland 6:39:18
3. 36 Finnland 7:08:24
 

Gesamtwertung

1. 17 Robert Wimmer Deutschland 209:16:32
2. 44 Martin Wagen Schweiz 214:10:15
3. 40 Bernard Grojean (Rollstuhl) Frankreich 214:50:17

de26. Tag, 72,5 Km.
de
de2000km und Trans Amerika Siegerin Kazuko Kaihata ist nicht mehr im Rennen
deMartin WagenMittwoch, 14.05.03 - 26. Etappe nach Montcornet
deRobert WimmerSoissons nach Montcornet 75.5 KM Total 2163.7 KM
en
frBernard Grojean
frHubert DSP


 

Weiter zur Bildergalerie dieser Etappe.
 

Bernard Grojean


Malgré l'accident de la veille, (allez voir le nouveau compte rendu détaillé sur la journée d'hier), Bernard est bien reparti ce matin, il avait monté des roues de piste fragiles et pas vraiment adaptées à la route, dans la matinée une averse de grêle qui a duré 15 minutes, route blanche et glissante, beaucoup de pluie aussi, il a quand même fini 7ème.

Je suis arrivé de Paris vers 17 h avec ses roues  de rechange. 

La chanteuse Angie Air dont la chanson : "Pour tes Rêves Bats Toi", au profit de Bernard Grojean, est en téléchargement sur ce site, a profité de cette occasion pour venir saluer et encourager notre Champion. 

Bernard a beaucoup apprécié sa venue. 
Il a tenu à l'accueillir. 

(Après l'accident d'hier son moral en avait pris un coup.) 
On voit sur les photos que ce n'est plus qu'un mauvais souvenir.


En photo ci-dessous, Guy son suiveur officiel qui l'accompagnera jusqu'à Moscou.(pour les cheveux ce n'est pas un produit miracle, ce sont les arbres en fond). 

A 19h30 nous sommes allés au restaurant du village, au menu beaucoup d'eau, crudités, poisson. 
Bernard était couché à 21h45.


26. Tag, 72,5 Km.



Hubert DSP




Nous sommes , Héléne et moi , arrivés sur l'étape au moment précis où Pierre Buisson*** et son accompagnateur ,un autre Pierre quittait Luc pour reprendre la route de Dijon. Nous avons - première manifestation de "chance") ainsi pu faire la connaissance de notre traducteur quotidien si fidéle et amical supporter de la première heure .
Trés beaux paysages vallonés avec de splendides et riches fermes carrées en bord de parcours.
Magnifique abbaye de Longpont entre Meaux et La Ferté Milon ( à visiter assurément )
Parti à 7 heures , Luc allait bon train et , dans son dynamisme , a même pris , à un croisement la mauvaise voie , la "chance" - deuxiéme fois - devait veiller sur Lui puisque , à ce moment précis, nous revenions à sa hauteur et il a donc fait demi-tour en ne s'étant fait dépasser , dans l'intervalle , que par un seul coureur. Ouf !
Quelques minutes aprés ce fut une trés violente tempête de grêle fondue qui s'abattait sur les coureurs avec une chute de température de 22°C à 7°C en dix minutes. Un sac en plastique découpé pour l'occasion ,aura fait semblant de l'abriter ! Mais il est dur au mal et ne se soucie pas trop de la pluie se félicitant de la qualité de fibre de ses vêtements qui permet un séchage trés rapide .
Pour entrer dans Soissons il y a eu un regroupement de trois coureurs dont une japonaise et tout le monde s'est tenu la main pour franchir la ligne ensemble .
Grand gymnase mais avec un sol sable/petits graviers , certainement pas idéal pour tapis de sol et sac de couchage .
Certes des douches mais froides ! Contact pris par nos soins - chance troisiéme !- le maître nageur a admis que Luc puis un par un les autres coureurs intéressés puissent profiter de vingt minutes de douches chaudes !
A l'arrivée, vers 16 heures - chance quatriéme !- , l'Américain de la course - qui a abandonné ( il court certains jours cependant ) depuis quelques jours considérant que dépasser quotidiennement les 70 Kilomêtres habituels de la Transamérica (course qui traverse les USA d'est en ouest) n'est pas raisonnable - a accueilli Luc avec un immense sourire et une gamelle de riz au lait chaud trés appréciée. Il a ensuite proposé une autre recette :des pâtes avec une sauce qui devait contenir un peu d'huile dixit Luc qui a , à nouveau , bien aimé ces victuailles régénérantes.
L'Américain que Luc nomme "affectueusement" "My grandfather" est trés attentionné. Comme quoi ,malgré l'Irak , les français et américains savent aussi être amis! Personnage trés attachant ,agé de soixante ans , il nous a raconté avoir pour record de distance parcourue pendant 48 heures 323 kilomêtres . Il lui reste " a great dream" : dépasser ce record , il nous a précisé que le record du monde s'établissait à 450 km sur 48 heures de course à pied .
Luc a été questionné par un journaliste qui a marqué un vif étonnement en apprenant qu'à l'arrivée il n'y aurait aucun chéque remis aux participants , y compris le premier .Un article devrait paraitre dans le journal local et nous avons demandé à être destinataires d'un exemplaire .Tout l'échange a traduit l'humilité sur la performance accomplie et l'incertitude sur la suite , en effet une blessure notamment , peut arrêter la chevauchée de ces "coursiers du dépassement de soi ".
Nous avons laissé Luc avec un grand sourire dont il ne se départit jamais , il a pris le soin une nouvelle fois , et avec beaucoup de présence , de demander des nouvelles de chacun et de remercier tous ceux qui le soutenaient dans son entreprise .Il allait bientôt aller diner et , dans l'intervalle ,massait une contracture.
Sur le chemin inverse , plus de deux heures aprés l'arrivée de Luc et à environ une quinzaine de kilomêtres de Soissons nous avons croisé plusieurs coureurs solitaires poursuivant leur chemin vers le repos.
Une mention toute particulière revient à Bernard Grojean - handisport français en fauteuil roulant -rencontré dans l'effort , sous une pluie battante . La côte était si dure que pour la franchir à la force de ses seuls bras la roue avant de son fauteuil décollait du sol . Il est passé , à force d'énergie et de volonté . Exceptionnel témoignage !
On ne peut qu'être admiratifs , respectueux de tant de volonté mentale et physique !  
Hubert DSP   

*** c'est moi, le rédacteur habituel! (mais qui ai affaire ici à forte partie!)
J'étais même sous l'averse glaciale après 2h de course! et j'étais bien heureux d'arréter alors, et de pouvoir me changer dans la voiture. Je vais pouvoir circonstancier le compte rendu comme disait Alix, pour sûr!

Me 14 Mai: reportage

Extrait d'une communication interne d'une entreprise  ,  ACMIL-MUTLOG ,soutien de coeur de Luc

Hier , les difficultés de circulation induites par les grêves m'ont conduit , comme certains d'entre vous , à "prendre une journée de congé ". J'ai saisi cette occasion pour , aprés Bonneuil-Matours en Poitou mercredi 7 mai, Marly le Roi dans les Yvelines dimanche 11 , aller encourager les coureurs de la Transeurope qui atteignaient Soissons et passaient la barre des 2000 Kilomêtres parcourus depuis Lisbonne en 25 jours de course en continu.
Ils ont eu à essuyer une tempête de grêle fondue qui a fait baisser , en dix minutes la température de 22°C à 7°C et cela ne semble pas avoir ralenti sensiblement leurs ardeurs.
Dans ce type de défi , chacun reconnait , avec humilité qu'il ne peut affirmer jusqu'où il ira encore . A titre d'exemple , il se disait que le seul Brésilien de la course s'était blessé et abandonnerait , contraint et forcé .
Nombreux sont ceux , parmi vous , qui me parlent de cette "réalisation de réve" et se déclarent admiratifs de cette capacité physique et de la volonté qui fait avancer . J'ai confié vos réflexions à Luc qui en a été trés touché et me dit avoir aussi beaucoup apprécié les visites reçues en France sur le parcours.
Il ne peut , comme il l'expliquait à un journaliste , en fin d'aprés-midi , assurer rien de l'avenir . Il avance , pour le moment et cela constitue pour lui une raison d'être heureux même s'il déplore une contracture au terme de l'étape dont il a trouvé les paysages traversés magnifiques.
Le matin il ressent des difficultés à se mettre en route mais déclare "avoir beaucoup de chance par rapport à de nombreux copains et copines pour lesquels il a trés mal" .
Il fait toujours , à l'instant , parti du "lot " qui débute à 7 heures , contre 6 heures pour les plus "lents" . Sic!! Il ajoute , que, comme tous , il lui faudra , certainement rejoindre l'équipe des "six heures", précisant que "cela est déjà formidable d'en faire partie car cela veut dire que l'on continue" .
Théoriquement , les coureurs quitteront le sol français vendredi 16 mai pour la Belgique , et deux jours plus tard pour l'Allemagne .Les informations qui nous arriveront seront , probablement , moins détaillées et personnalisées en raison de l'absence "d'accompagnant" - comme d'assistance - de Luc avec son départ de la France . Il devra donc rechercher encore plus en lui-même les ressources de sa motivation .
Nombre d'entre vous m'ont demandé "comment ils pouvaient encourager les coureurs " et je suis trés sensible à leur adhésion comme je respecte tout à fait les sentiments différents. Leurs manifestations seront toujours les bienvenues sur le site internet dédié  qui transmettra au coeur de la course.
Hubert DSP






As Bernard Grojean rode on a narrow road yesterday, apparently a car hit him from behind, overturning his wheel chair, throwing Bernard onto the side strip of the road. Fortunately, other than his pride only his two wheels were damaged. The unbalanced wheels made his progress over the last 20 km very tough, but he made it to the finish where his chair was repaired again, to be ready for day 26.

2000km und Trans Amerika Siegerin Kazuko Kaihata ist nicht mehr im Rennen



Mittwoch, 14.05.03 - 26. Etappe nach Montcornet

Martin Wagen

Alles super heute! Fast zumindest, so finde ich. Die Welt ist rund und irgendwo auf ihr rennen ein paar Möchtegern von Lissabon nach Moskau. Ob wir damit wohl die Welt verbessern; werden wir unseren gesuchten Weg wirklich finden? Ist beim Trans Europa Lauf wirklich der Weg das Ziel? Und wer hat den grösseren Sprung in der Schüssel: der Organisator oder die Läufer, die sich dafür angemeldet haben???
Zumindest finden wir heute alle den Weg nach Montcornet. Immer den Pfeilen nach und nicht zuviel nachdenken. Hier wird dir ja alles gesagt: einfach rennen, bis der andere winkt und ruft "Du bist im Ziel!". Deine beiden restlichen Hirnzellen brauchst Du hier eigentlich nur für die Entscheidung am Morgen: rotes oder blaues T-Shirt? Anyway... Es ist sehr kalt am Start wiederum. Robert stürmt kurz nach dem Start wieder einmal voraus, als wollte er es uns allen zeigen. In einem irren Tempo. Ich setze mich von der Verfolgergruppe nach ca. 15 Kilometer ab und strecke auch ein wenig meine Beine. Hagelschauer nach 4 Stunden. Der Hagel schmerzt auf der Haut. Schnell ziehe ich mir meine Jacke über. Zwischendurch etwas Regen, ich bin froh um meine umgebundene Jacke und vor allem um die langen warmen Tights (lange Laufhosen). Nach ca. 50 Kilometer laufe ich auf Robert auf und wir beenden diese Etappe gemeinsam. Wir schwatzen ein wenig und sind offensichtlich beide froh um die Begleitung. 6 h 49', eine sehr gute Zeit für 73 Kilometer (heute sogar mal exakt). Zumal es am Morgen über die ersten Ausläufer der Ardennen ging. Morgen Schlacht in den Ardennen? Die Strecke war übrigens heute wieder sehr schön und ausgezeichnet gewählt! Es geht meist über Nebenstrassen und damit durch kleine, verträumte Ortschaften. Am Abend nach der wunderbar kalten Dusche geniessen wir das Hallenleben. Wer keinen Walkman hat, ist selber schuld oder muss halt selber singen. Bei mir singt heute zuerst Lionel Richie, wie jeden Tag. Nicht live natürlich, dafür habe ich zu wenig potente Sponsoren. Dann noch der Sinatra Franky. Meine CD, die mich im letzten Jahr durch die USA begleitet hat, fehlt natürlich hier auch nicht. Nur "New York, New York" passt nicht mehr so... Hauptsache das Geschwatz der anderen, vor allem das unserer 3 "Damen", wird übertönt... Meine Eltern verlassen uns leider nach einer Woche wieder und ziehen Richtung Schweiz. Alexa und ich haben uns über ihren Besuch riesig gefreut und waren sehr froh um ihre Unterstützung und natürlich ihre Nähe! Aber irgend einmal müssen auch sie wieder weiter. Schade!
Am Abend dann der totale kulinarische Ablöscher: Alexa, Joachim und ich sitzen am Japaner-Tisch. Es gibt ein kaltes Buffet. Wir bekommen es wieder einmal bestätigt: [...] Das Buffet war ausgezeichnet und Obst wird bei uns in der Schweiz in der Regel NICHT warm serviert?! In Deutschland etwa???

Soissons nach Montcornet 75.5 KM Total 2163.7 KM

Robert Wimmer

© Sebastian Bentele 2006 | Impressum | Datenschutz | Seitenanfang